Le PATOIS (ou picard), langue de chez nous, langue du Nord-Pas-de-Calais, mais aussi des départements limitrophes et également en Belgique (Wallonnie), fait partie de notre patrimoine ; c'est pourquoi cette page lui est consacrée.

     On trouvera sur cette page, tout ce qui peut toucher à notre langue régionale. Patience et longueur de temps... comme a dit un "picard" nommé Jean de la Fontaine (1621-1695)...

     Sur la carte jointe, figure la délimitation du domaine picard... 

     On sait aussi que notre langue régionale se rapproche du Normand mais également du Québecquois... Comme quoi.. !!!

      Communication de Claude Floure :

      "Le terme patois est utilisé pour désigner les langues minoritaires en Belgique, en France, en Italie et en Suisse.
      "Le patois est aussi appelé, langage picard. La question que j’ai posé, « le picard est-il originaire de la Picardie »
      "Aujourd’hui, la région est constituée des départements, du Nord, du Pas-de-Calais, et de la Somme. En partie ces départements sont issus, sous l’ancien régime (avant cette lamentable révolution), des provinces : La Flandre (Flamand), l’Artois ( ?), la Picardie (Picard).
       "Si la curiosité est un vilain défaut, je plaide coupable. Mais comme dans notre association, rechercher, rédiger, et transmettre, je me permets de vous envoyer,(une partie) de mes recherches.
       "Une longue histoire : du point de vue linguistique, le Picard est une langue romane, issue du bas-latin en même temps que le Français et les autres langues dites « d’oïl » (ce n’est pas une déformation du Français, comme l’idée en est encore fortement ancrée), amenée par les légions romaines, au cœur de la Gaule Belgique. Les invasions germaniques du V° siècle, accompagnées d’une présence franque, plus nombreuse et plus longue qu’ailleurs, ont également pu contribuer à son Originalité par rapport aux langues voisines et en particulier au français.
       "Au moyen-âge, le Picard, sous une forme écrite mêlée de Français, a donné naissance à une production littéraire très riche : de nombreuses œuvres majeures de la France du Nord sont écrites en Franco-Picard  : Aucassin et Nicolette, Adam de la Halle et Jean Bodel à Arras ( centre prestigieux de la vie littéraire au XIII° siècle ), Froissart à Valenciennes, Philippe Mousket à Tournai.... Abandonné comme média littéraire après le XIV° siècle, le Picard nous est parvenu comme "langue dialectale", c'est-à-dire comme un ensemble de parlers populaires locaux (patois) dont chacun a son originalité, mais partageant une structure commune largement homogène." Son usage n’est pas limité aux campagnes mais reste très vivant dans les villes. Depuis une vingtaine d'année, le patois semble connaître une certaine renaissance, auprès d'un public soucieux de renouer avec ses racines...
      "La première université d'été picarde a vu le jour en 1983 et l'Université de Lille III a ouvert un poste de langue picarde..."

      On peut éventuellement et utilement consulter ces sites :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Picard

      http://fresques.ina.fr/picardie/parcours/0009/le-picard-une-langue-une-culture-et-des-valeurs.html

       https://www.u-picardie.fr/LESCLaP/IMG/pdf/picard_pour_catalan_3_cle46265f.pdf

       http://harchelles.e-monsite.com