Mes, tes,... conseils

Cette nouvelle page est destinée à toutes celles et tous ceux qui le désirent, d'apporter des conseils pour faire des recherches, le tout provenant de leurs propres expériences...

N'hésitez pas à communiquer au secrétaire vos conseils ! Merci grandement !!

Par Roland Dussaussoy : Recherches d'actes d'état-civil sur le site des archives départementales du Pas-de-Calais (peut certainement s'appliquer à d'autres départements) : Il n'est pas toujours facile de trouver un acte et on peut parfois tourner et tourner des pages avant d'y arriver. J'ai pris la précaution de noter par commune, le numéro de la page des AD et l'année d'un acte que j'ai réussi à trouver ; cela me permet lors d'une autre recherche de situer plus facilement où peut se trouver le nouvel acte ; cela est forcément plus intéressant lorsqu'on a beaucoup d'actes dans la même commune. 

Par H.G.A. : Des pages Facebook :

- "Généalogie : la boîte à outils pour tous" ; le secrétaire y est adhérent et y a fait de la publicité pour H.G.A.

- "Paléographie (aide bénévole).

 Quelle différence (statut social, richesse, propriétaire ou non) y avait-il entre un laboureur et un cultivateur à la fin du XVIIIe-début XIX siècle ?

 La frontière entre le statut de laboureur et celui de cultivateur est très mince et diffère selon l’époque et le lieu. Avant la période révolutionnaire, le laboureur est le plus souvent un paysan qui possède sa parcelle et exploite plusieurs hectares. Il a un cheval ou des bœufs et une charrue qui lui permettent de retourner la terre et d’effectuer tous les travaux de labourage. Dans certaines régions, il est coutumier qu’il offre ses services à ses voisins. Les plus riches sont possesseurs d’un cheptel, d’outils agricoles et emploient des domestiques et des journaliers agricoles. Mais la situation du laboureur pauvre est assez proche de celle du journalier. Ils sont appelés parfois laboureur à bras, qui n’ont d’autres moyens de travail que ceux-ci. Le cultivateur désigne celui qui cultive la terre, le plus souvent pour le compte d’un propriétaire. Le terme apparaît dans les actes, vers le milieu du XVIIIe siècle et petit à petit va supplanter celui de laboureur. (Marie Hélène LERAY, généalogiste à Nantes (Sources : Généanet).

Archives départementales du Pas-de-Calais : En allant sur "Fonds et collections", vous trouverez les listes des archives suivantes : Archives anciennes (1079-1791), archives révolutionnaires, archives modernes, archives contemporaines, archives de l'état-civil et notariales, archives communales et hospitalières déposées, archives privées et iconographiques, et Bibliothèque et presse : http://www.archivespasdecalais.fr/Modalites-de-consultation/Informations-pratiques